topo

  topo_zeliachueze
 
 
Biografia
Biography
Biographie
Concertos e Gravações
Concerts and Recordings
Concerts Et Enregistrements
Documentos, Imprensa e Programas
Documents, Presse et Programmes
Documents, Press and Programs
Novidades
News
Nouveautés
 
Publicações
Publications
Publications
Galeria
Gallery
Galerie
Links
Vídeos
Biografia
 
 

Pianiste et enseignant-chercheur, Zélia Chueke partage son activité musicale et scientifique entre le Brésil, la France et les Etats-Unis. Elle oriente son travail vers l'analyse et l'interprétation du répertoire pianistique et la musique contemporaine. Professeur à l'Université Fédérale du Paraná depuis 2005, elle possède un Master de musique du Mannes College de New York et un doctorat en Musical Arts de l'Université de Miami, fréquentant ces deux dernières institutions avec bourses intégrales.

Elle a enseigné dans plusieurs conservatoires et universités, s’incluant parmi ces
institutions la New World School of the Arts , l'Université de Miami (UM) et l'Université de
Floride. Associée à l'OMF dès 2003, permanente depuis 2008, elle a été responsable des
colloques Brésil musical et Le piano brésilien, organisés en Sorbonne 2005 et 2008, ainsi que
de l'édition de ces actes (OMF, distr. Zurfluh; éd. brésilienne, Curitiba, Université du Paraná), publiant récemment le volume Brésilien musicologique, série Langues Musicologique n°6, méthode qui offre aux chercheurs et jeunes étudiants les possibilités d’apprendre les termes spécifiques et les vocabulaires basiques pour les situations typiques de la vie académique.  Avec François Madurell, elle est responsable de la convention entre l’Université de Paris-Sorbonne, Paris IV et l’Université Fédérale du Paraná.  

Ses plus de 200 présentations incluent des récitals solo et de musique de chambre, concerts
avec orchestre, participation à des festivals de musique contemporaine, conférences et
enregistrements, émissions publiques pour la radio et la télévision.

Élève d'illustres professeurs, Homero Magalhães à Rio - disciple de Yves Nat et collaborateur de Villa-Lobos; Hans Graf à Vienne ; Grant Johannesen à New York - disciple de Robert Casadesus et Nadia Boulanger, elle se présente également dans les master classes de Sergiu
Celibidache à Cluny, Werner Genuit à Karlsruhe et Grant Johannesen au 92 Y à New York.

1987 marque son début à Vienne, à la Bechstein Saal. En 1989, invitée par l'Institut Français
de la capitale autrichienne, elle crée au Salon Rouge du Palais Clam Gallas un récital voué à
Debussy et à la musique brésilienne. À partir de cette date suivront une série de programmes
similaires à Rio (sponsors le Consulat Français de Rio et l'Institution Brésil États-Unis),
à New York à la série de concerts de la NYPLibrary, à Miami au Gusman Concert Hall. La musique de Debussy fait aussi partie de son dernier CD. En 1995 elle voit son nom publié au MBC Wien Musik Katalog.

En février 1997, elle fait son début à Washington D.C., tout en continuant à réaliser divers
récitals dans de prestigieuses salles américaines, toujours avec un répertoire s'étendant du
traditionnel au contemporain. Pour son projet Sports et Divertissements, elle groupe le fameux morceau de Satie à des commandes faites à plusieurs compositeurs, de nationalités diverses. La première mondiale a lieu en 1997 à New York, au Steinway Hall, jouant sur le piano numéro 500.000 qui porte les signatures de personnalités du monde pianistique. Le projet est en suite présenté  au LeFrak Concert Hall à l'Aaron Copland School/City University of New York et au Festival Miami pour sa Saison 1998/1999. En 1999 Zélia Chueke a été nommée membre de la Société Nacionale de Musique Pi Kappa Lambda. À Miami elle a aussi été la directrice musicale de la série Notes, Strokes and Movement au Lowe Art Museum et du workshop de danse de l'UM. 

Le 9 mai 2002, Zélia Chueke s'est présentée en tant que soliste de l'Alhambra Orchestra de
Miami, dans un concert commémoratif de la fondation de l'Union Européenne. Dans la même
ville, le 14 juillet elle se présentait au Lincoln Theater dans le cadre de La Fête de la Musique.
En mars 2009 elle revient aux Etats-Unis pour des concerts avec le Ars Flores Orchestra au
Broward Center, Fort Lauderdale et au Lincoln Theater, Miami Beach aussi, bien que
pour des conférences à la NOVA University et au Graduate Center de la City University of
New York. En décembre 2009 elle participe au Colloque Villa-Lobos en Sorbonne
(Paris IV), et en janvier 2010 elle interprète au Lincoln Center à New York jouant dans la série de la New York Public Library for Performing Arts, la musique pour piano de Villa-Lobos, Debussy et de plusieurs compositeurs brésiliens du 20e et 21e siècles.

" Zélia Chueke possède des dons pianistiques et intellectuels qui nous ont procuré un grand plaisir dans notre travail conjoint. Une musicienne très intéressante."
Grant Johannesen, pianiste -New York.

"Je suis certain que Frau Marques Chueke a devant soi une belle carrière, grâce à sa forte personnalité et subtile musicalité."
Hans Graf, pianiste et Professeur à l'Académie de Musique de Vienne.

"J'écoute fréquemment votre CD avec grand plaisir....l'exécution est au plus haut niveau, et vous devriez en être  très fière. ...mes compliments pour l'extraordinaire résultat.
Arbie Orenstein - Auteur de "Ravel Man and Musician" (Dover Editions). Musicologue, Professeur à Queens College - City University of New York.

"J’ai écouté l'enregistrement de ses Fantasien op.116 de Brahms et considère son jeu techniquement brillant et stylistiquement beau."
Michael Griffel, responsable du département de Histoire de la Musique à la Juilliard School, NY.
 

« […] Sa carrière d’interprète se caractérise par une extrême sensibilité pour le répertoire traditionnel, maitrisant également les défis du répertoire contemporain. Son inquiétude intellectuelle et la dynamique de sa vie soit aux Etats Unis soit en Europe, font partie de l’univers culturel de cette brésilienne. [...]La caractéristique de l’artiste est la correction et le compromis qu’elle a toujours démontré dans tous les projets qu’elle développe, aussi bien dans le champ artistique que dans l’académie. »  
Ricardo Tacuchian, chef d’orchestre, compositeur, Président de l’Académie Brésilienne de Musique, RJ.

 

rodape